Vous êtes ici :

Rodolpho Aloko : le visage de Dynamo d’Abomey

Après un début de saison poussif, Dynamo d’Abomey semble avoir définitivement lancé sa saison. En témoigne sa 3e place au classement, position plus en phase avec les ambitions du club. Le rayonnement du club de la cité royale est lié à celui de son joueur phare. Rodolpho Aloko est l’homme en forme depuis son retour de l’Égypte où il a disputé avec le Bénin la CAN U20.

Il est l’attaquant en forme dans cette Super Ligue Pro. Dans un championnat où les goleadors habituels ont pour nom Peter Edema, Faissal Bashir, Henry Uche ou encore Razack Bénin, c’est le joueur de Dynamo d’Abomey qui fait parler de lui de par ses performances. Avec 5 buts en 6 matchs, il occupe la tête du classement des buteurs de SLP avec le vétéran Christian Kotchoni des Dragons de l’Ouémé. 

Il empile les buts

Les semaines se suivent et se ressemblent presque pour Rodolpho Aloko. Le joueur enchaîne les performances de haut niveau depuis plusieurs journées de championnat. Joueur providentiel de Dynamo d’Abomey, le salut du club vient souvent de lui. Ce fut le cas ce week-end face à la Jeunesse Sportive de Kétou. Victorieux 1-0, le seul but du club de la cité royale est venu de son numéro 10. Aloko décisif, un scénario devenu presque la normalité. 

Le fait de le voir muet lors de la 8e journée face à AS Cotonou était un petit événement. Il a d’ailleurs reçu à l’occasion, son trophée de joueur du mois de Janvier de la Ligue Pro. Le joueur vedette de Dynamo d’Abomey était tout simplement en feu avant ce match à Cotonou. C’est simple, le numéro 10 a été buteur durant 4 matchs consécutifs. Des performances tout simplement “royales” pour l’attaquant qui a pris une nouvelle dimension depuis le début de l’année.

L’expérience enrichissante en Egypte

L’équipe U20 du Bénin pour son entrée en lice dans la CAN de la catégorie, a été tenue en échec par la Zambie. Match nul 1-1 dans un match dominé dans l’ensemble. Le buteur côté béninois a pour nom Rodolpho Aloko. Il sera le seul buteur béninois de la compétition. Compétition qui s’arrête en 1/4 de finale pour les Guépards juniors. Une expédition au pays des pyramides plutôt ambivalente pour le joueur de Dynamo d’Abomey. D’un côté, être le seul buteur béninois reste une chose positive qui lui a donné de l’exposition. De l’autre, ses prestations par la suite dans la compétition auront été très moyennes. Symbole des lacunes de la sélection dans le secteur offensif. 

Éliminés par le Sénégal, futur vainqueur de la compétition, il est temps pour Rodolpho Aloko, Dodo Dokou, Imourane Hassane et toute la clique de retrouver leurs clubs respectifs. Cette expérience a permis au jeune attaquant de mûrir. Mieux, ce fut un déclic pour la suite de la saison. Buffles FC (J4), Ayema FC (J5), Coton FC (J6) et Damissa FC (J7) ont subi la foudre de Rodolpho Aloko depuis son retour. 

Artisan du renouveau de Dynamo d’Abomey 

Visiblement, il y a un Dynamo d’Abomey avec et sans Rodolpho Aloko. Le club de la capitale historique a fait l’amère expérience de débuter la saison sans son atout majeur. Privé de Rodolpho Aloko, alors en Egypte pour la CAN U20, le club a connu un début de saison compliqué. Après 3 journées, Dynamo d’Abomey était coincé à la 12 place du classement. 3 matchs nuls et seulement deux buts inscrits. 

Les choses ont bien changé depuis. Malgré une défaite face à Coton FC (2-1), l’équipe se porte très bien. Dynamo d’Abomey caracole désormais à la 3e place au classement. Une place sur le podium qui rassure les hommes d’Ibrahim Da Silva même si la concurrence derrière est très forte. Mais pour l’instant, le club a retrouvé ses couleurs et doit son regain de forme à son joyau. Chouchou du public qui réclamait son retour en début de saison, les supporters sont à présent comblés.

Votre bulletin d’informations…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…