Vous êtes ici :

Super Ligue Pro : La saison difficile d’AS Cotonou

as cotonou
as cotonou

Pour le compte de la septième journée de la Super Ligue Pro, AS Cotonou affrontait la JA Kétou. A l’issue des 90 minutes, les Adjaka Lolo ont courbé l’échine 2-1. Un résultat qui confirme la méforme de cette équipe cotonoise dont les espoirs de qualification dans les Coupes d’Afrique paraissent désormais illusoire. 

AS Cotonou se perd de plus en plus dans le championnat.  Après 7 journées, Bio Richard et ses protégés ne comptent que 6 points au classement et son 13e. Des points obtenus grâce à leur unique victoire et leurs trois matchs nuls. 

Un parcours stagnant

Sur ses trois autres matchs, AS Cotonou  n’a connu que des défaites. Le club de Cotonou ne trouve plus sa marque dans cette campagne de Super Ligue Pro. Sa seule étincelle dans l’élite est survenue lorsqu’elle recevait Ayema FC à René Pleven. Au cours de ce match, James Abalo et Moses Asare ont délivré cette formation lors de la quatrième journée après trois journées sans le moindre succès. Alors qu’elle pensait retrouver ses repères, elle tombe de son piédestal. AS Cotonou cumule deux nuls sur le score vierge contre Buffles FC et Dadjè FC avant de s’incliner contre la JA Kétou 2-1. Au-delà de ces résultats peu encourageants, le niveau de jeu est frustrant pour les Jaunes et Noirs de Cotonou. 

Une équipe faible mentalement

Les problèmes d’AS Cotonou, qui continuent d’être malmené dans le jeu, n’ont pas été résolus. Depuis l’ère Youssouf Thyamiou, AS Cotonou craque toujours dans ses matchs mêmes quand elle menait au score. Elle commence toujours bien les rencontres, mais les finit très mal. Ce déséquilibre a vu l’équipe perdre des points dans des moments cruciaux. Et cela continue sous Bio Richard. Contre Ayema FC par exemple, le scénario a été pareil.  Les Adjaka Lolo ont pris le contrôle de la rencontre très tôt avec deux buts en première mi-temps. Mais la seconde période des Cotonois a été très moyenne. Incapable de sortir de sa moitié de terrain, AS Cotonou a dû se solidariser en défense contre les menaces de Tessilimi et les centres de Rachidi Moumini.  

Par ailleurs, la précision de balle dans les derniers gestes est un problème récurrent chez les Cotonois. Malgré tout, AS Cotonou ne parvient jamais à tuer le match quand elle en a eu l’occasion. Par ailleurs, elle affiche une solidarité défensive, mais elle est tout aussi fragile. En sept sorties, elle n’a marqué que 3 fois en deux matchs. Pendant ce temps, elle en a encaissé 5. 

Un éternel looser

C’est le point noir des passages d’AS Cotonou dans l’élite béninoise et le point culminant au moment de faire le bilan. C’est une équipe ambitieuse, mais pas réaliste. Cette formation basée à Cotonou peine toujours à toucher le plafond. Elle peut sauter de vive joie sans jamais y parvenir.  AS Cotonou n’a jamais remporté de trophée. Un palmarès vierge difficile à digérer au vu des désirs du club à se présenter dans les compétitions interclubs de la CAF. Cela passe d’abord par un titre national, mais là encore, les Adjaka Lolo n’ont jamais réussi à passer le dernier palier qui leur résiste. La Super Ligue Pro est à sa troisième saison et à chaque fois, ils squattent les dernières places du top 10 au classement, jamais dans les premiers rôles. Avec ses 19 points engrangés en 18 journées, AS Cotonou avait terminé neuvième en 2020-2021. En 2021-2022, elle gagne juste une place, huitième avec 33 points en 24 journées. Au cours de cet exercice, le film se reproduit pour l’instant où elle se trouve dans le ventre mou du classement à l’issue de la septième journée. Des améliorations sont nécessaires avant une énième déception au plan local. La perfection est peut-être hors de la portée de la bande à Bio Richard en ce moment, mais trois ou quatre résultats positifs et AS Cotonou devraient être OK. 

Votre bulletin d’informations…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…