Vous êtes ici :

Super ligue Pro : La JA Kétou progresse en mode diesel 

Les favoris habituels de la Super Ligue Pro font âprement leur show semaine après semaine. Même si Buffles est à la traîne cette saison, les novices par contre en profitent largement pour se bousculer dans le top 10 du classement. Après Bani Gansè, AS Takunnin, c’est la Jeunesse Athlétique de Kétou qui progresse lentement mais sûrement pour y faire son nid. 

La Jeunesse Athlétique de Kétou est l’une des équipes émergentes dont le baptême de feu dans l’élite béninoise se passe d’une manière satisfaisante. Il était légitime de penser que l’apprentissage serait difficile, mais elle a su se faire une place considérable pour un novice de son statut. En tenant le club portuaire en échec ce weekend, la JA Kétou conserve sa neuvième place au classement devant son adversaire ASPAC, et les anciennes têtes d’affiche du championnat béninois Requins-FC, Buffles FC et Dragons FC.

Sous l’abri des regards

Difficile de parier que la JAK serait dans le top 10 du classement à l’issue de la dixième journée de la Super Ligue Pro. Pourtant c’est le cas. Sa neuvième place est surprenante avec 12 points au compteur. Il faut noter la densité d’équipes entre le 9e et la 5e place qui se tiennent en seulement 5 points. Cependant, l’équipe basée à Kétou n’a jamais connu un rang en dessous de la dixième place depuis le début de la Super Ligue Pro. JA Kétou surprend plus d’un même si ses résultats se présentent dans toutes les facettes du football : 

Des statistiques qui montrent comment les Kétois passent leur saison en mode diesel. Ils avaient envoyé un signal fort en battant Requins-FC 1-0 pour leur premier match en S.L.P. C’est un exploit de novice, mais les Kétois ont fait preuve de constance en se promenant entre la 5e, 7e et 9e place. La JAK s’est inclinée logiquement contre les équipes favorites dont Loto-Popo, Coton FC, Dynamo. Ce qui ne fut pas le cas contre Damissa qui était pourtant une équipe prenable.  En plus des partages de point, elle a été freinée dans son élan. C’est son troisième match nul de la saison qu’elle a enregistrée contre ASPAC après Cavaliers et Buffles. Bien avant, elle a fait une démonstration sur Dadjè FC en s’imposant 3-0 lors de la 5e journée. Malgré tout, la JA Kétou réalise une saison mieux que certaines équipes. Des performances qui confirment son exploit en Ligue Pro. 

Un passé glorieux

JA Kétou est l’une des plus belles découvertes de la Ligue Pro. Sa prestation est une situation d’autant plus compréhensible lorsqu’on remonte à quelques mois en arrière et les résultats du club. Les Kétois ont accédé à la Super Ligue Pro en terminant 2e de la zone D. L’équipe s’est hissée à ce rang en disputant un match décisif lors de la dernière journée où les quatre équipes ne se tenaient en 3 points à la fin de la Ligue Pro. Ce quatuor était composé d’Ayema, de Dragons, d’ASVO et de la JAK. Une densité d’équipes redoutables qui n’a pas empêché le club de Kétou d’engranger 25 points. Ayema FC, leader de ladite zone, avait 27 points. Le club le plus titré du championnat Dragons, était troisième malgré ses 25 points et ASVO, l’une des équipes les plus accrocheuses de la S.L.P., venait en quatrième rang avec 24 points. En étant la troisième meilleure attaque de la zone (16 buts), elle était largement privilégiée devant Dragons (10 buts) avec qui elle avait le même nombre de points. De plus, elle avait affiché une solidarité défensive qui lui a valu un avantage au goal average (+5). Mais depuis, l’équipe n’est plus la même. 

Une défense pas très fiable

La position actuelle des Kétois au classement se justifie en partie par la fragilité défensive. Le secteur défensif semble être le point faible de l’équipe. Le club de Kétou réalise une bonne saison pour un débutant, mais la fébrilité de la défense ne permettait pas à l’équipe de progresser convenablement. Leurs trois défaites de la saison ont marqué un tournant dans le championnat. En trois matchs, l’équipe a encaissé 6 buts. Ce qui a confirmé quelques lacunes derrière. En plus, en 10 matchs, elle ne compte que deux clean sheets (1-0 contre Requins-FC et 3-0 contre Dadjè). JA Kétou a déjà encaissé 11 buts, soit 1 but par match en moyenne. Elle a déjà atteint son meilleur ratio de 11 buts encaissés en 16 journées de la Ligue Pro. En outre, JA Kétou compense du mieux qu’elle peut cette faiblesse par sa ligne offensive. Autant qu’elle encaisse, autant elle marque. Grâce à ses 9 buts marqués, elle affiche une différence de buts de -2. Suffisant pour couvrir ses lacunes défensives

Votre bulletin d’informations…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…