Vous êtes ici :

Super Ligue Pro J6 : l’arbitrage de nouveau au cœur des débats

Les 6 premières journées de la Super Ligue Pro sont marquées par divers évènements, attendus ou non. Le sans-faute de Loto-Popo, la chute des Buffles du Borgou ou encore les résultats décevants des Dragons de l’Ouémé et des Requins de l’Atlantique. Mais en dehors des équipes, les arbitres sont aussi au centre de la polémique. Il y a de grandes a chances qu’ils continuent de défrayer la chronique après les matchs de cette 6e journée de SLP. 

Les hommes en noirs font de nouveau parler d’eux ! Malheureusement et comme souvent, ce n’est pas dans le bon sens. A l’issue de l’acte 6 de la SLP, certains matchs ont été marqués par des décisions arbitrales vivement contestées. Une en particulier a été prise au cours de la rencontre opposant Loto-Popo à Aspac. Ulrich Natanagnon, le directeur de la partie, accorde un penalty litigieux à l’équipe de Loto-Popo. Cependant, on voit sur le ralenti qu’il n’y a pas une faute de main dans la surface de réparation comme le prétendait l’arbitre. Une erreur qui aura une incidence directe sur le résultat du match. 1-0 pour le club de Grand-Popo sur le penalty transformé par Rodrigue Fassinou. Un fait de jeu qui va de nouveau enfler la polémique au sujet des hommes en noirs. Un sujet qui anime les discussions depuis le début de la saison.                      

Des erreurs répétées 

Depuis son démarrage, plusieurs matchs ont été émaillés d’erreurs d’arbitrage. Des décisions arbitrales qui ont eu parfois un impact majeur sur le résultat final. Le premier cas s’est présenté dès la première journée de championnat durant la rencontre Asvo-Coton FC. Un penalty qu’on pourrait qualifier d’imaginaire qui permet à l’Association Sportive de la Vallée de l’Ouémé d’ouvrir le score. Le score restera inchangé jusqu’à la fin de la partie. Les Requins de l’Atlantique et Aspac de Cotonou ont également été défavorisés par des décisions arbitrales. Un but pourtant valable a été refusé à Aspac dans un match contre Dadjè FC au cours de la troisième journée. Les portuaires perdront le match 1-0. Dans le cas des Requins, un penalty largement valable ne leur a pas été accordé face à Dynamo d’Abomey lors de la 4e journée. Ce sont entre autres des bévues qui ternissent l’image des arbitres et attisent la défiance des supporters et dirigeants de club. Pourtant avant cette 6e journée, des sanctions prises contre certains arbitres avaient été rendues publiques. 

Un signal fort envoyé 

Les clubs qui se sont sentis lésés par les décisions arbitrales n’ont pas laissé l’affaire sans suite. Après des recours déposés auprès de la commission des arbitres, cette dernière a fini par trancher. C’est ainsi que les arbitres mis en cause. Pour les rencontres Asvo-Coton FC, Aspac-Dadjè FC et Requins de l’Atlantique-Dynamo d’Abomey ont été sanctionnés. Pour le match Aspac-Dadjè FC, Oméga AKPO et Prosper AGNANDJI, arbitre principal et arbitre de touche, ont écopé chacun de 6 matchs de suspension. Pour la rencontre Requins de l’Atlantique-Dynamo d’Abomey, Stanislas AHOMLANTO, arbitre principal, a été suspendu pour 4 matchs. Enfin Fadel ADEGNIKA, arbitre principal du match opposant Asvo à Coton FC, manquera aussi 4 matchs.

Votre bulletin d’informations…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…