Vous êtes ici :

“Nous avons mis les ingrédients qu’il faut” (Richard Bio, Coach AS Cotonou)

AS Cotonou recevait AS Takunnin ce mercredi 12 avril au Stade René Pleven pour le compte de la 11e journée de la Super Ligue Pro. A l’arrivée, les Jaunes et Noirs de Cotonou ont enfin renoué avec la victoire  sur le score de 2 buts à zéro. Trois précieux points qui leur serviront sûrement pour le reste de la saison. 

L’équipe d’AS Cotonou était sous pression avant cette journée de la Super Ligue Pro. Après avoir cumulé des matchs sans la moindre victoire, les hommes de Richard Bio se devaient de se relever. Une victoire, de quoi se relancer pour la suite des événements dans le championnat. Quant à AS Takunnin, l’apprentissage devient de plus en plus dur. 

Les Adjaka Lolo décollent enfin 

C’est la deuxième victoire de la saison pour AS Cotonou. Il faut remonter au 8 mars pour voir les Cotonois engranger trois points en un match. Depuis, l’insuffisance de résultats les a maintenues en bas du tableau avec à la clé cinq (5) défaites et quatre (4) nuls en 11 journées. Ce qui fait du succès contre Takunnin une « satisfaction » comme le témoigne Richard Bio, l’entraîneur des Adjaka Lolo. « Nous avons connu des moments très difficiles et si on gagne aujourd’hui, ce n’est qu’un moment de satisfaction » a-t-il martelé. « On avait  affaire à une équipe athlétique, une très bonne équipe qui voulait aussi gagner. Nous avons mis les ingrédients qu’il faut pour venir à bout de cette formation » a-t-il poursuivi. 

AS Cotonou a enfin renoué avec la victoire mais sa situation ne s’est pas encore améliorée car elle reste 14e au classement avec 10 points à 3 longueurs de Buffles et 4 de Dragons, lanterne rouge. Néanmoins, les trois points obtenus par le club l’ont rapproché de la densité entre la 11e place et la 14e. Pour cela, « on va continuer sur cette lancée » disait Richard Bio à notre micro. « Nos objectifs restent toujours les mêmes. Nous ne sommes qu’à la fin de la phase aller. Il nous reste encore 13 journées. 13 journées importantes donc nous allons continuer à travailler et commencer à engranger les points pour progresser dans le classement ». Pour clore la phase aller, AS Cotonou affronte Bani Gansè. Pour Richard Bio, c’est le moment de « garder la tête sur les épaules » et « enchaîner les résultats ».

AS Takunnin n’y arrive plus

C’est avec déception que la troupe d’Ibrahim Aboudou est repartie de Cotonou.  Pour sa première participation, le club de Kandi fait bonne impression pour son apprentissage. Mais cela fait trois matchs qu’il n’a plus gagné un match. Désormais 8e au classement, AS Takunnin régresse petit à petit et pourrait descendre plus vite si elle ne se reprend pas. Contre AS Cotonou, Ibrahim Aboudou est content de la prestation de ses joueurs puisque  « ça laisse de bons augures pour la suite » à l’en croire. N’empêche, le résultat reste une « déception ». Le problème que rencontre AS Takunnin c’est beaucoup plus le manque de réalisme dans les derniers gestes. « Le manque d’efficacité devant le but, c’est le gros problème de l’effectif car nous avons des attaquants mais nous n’avons pas de buteurs. Pour avoir des buteurs aujourd’hui, il faut avoir les moyens et Takunnin est un club moyen et on prend les jeunes de la localité pour les faire progresser. Néanmoins, si on doit viser le haut du tableau, on doit aller chercher les buteurs. C’est les mêmes joueurs qui ont joué la Ligue Pro et ont marqué tous nos buts et il faut les encourager et les amener à être plus réaliste devant les buts » explique Aboudou en ces termes

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…