Vous êtes ici :

Buffles FC : Une saison qui s’annonce compliquée

Buffles FC du Borgou
Buffles FC du Borgou

Sorti d’une première phase impressionnante du championnat béninois, l’effectif de Buffles FC n’est plus trop charmant. Les Parakois semblent être privés de leurs cornes pour batailler plus efficacement dans la course au titre. En libérant certains de ses joueurs clés, le club du Borgou a-t-il toujours les armes pour jouer les premiers rôles ?

Buffles FC porte toujours sa toge de favori. Mais la saison promet d’être longue pour les quintuples champions du Bénin. Pour le moment, le club de Parakou est dans le ventre mou de la Super Ligue Pro, à la 11e place suite à sa défaite d’entrée contre le promu, Bani Gansè. S’il n’a rien à craindre pour les prochaines journées, la couronne lui échappe déjà à trois longueurs d’avance. Ce serait regrettable si Moubarak Gounou et ses coéquipiers réalisent des performances en deçà de celles qui ont été couronnées dans la zone A en Ligue Pro.

Une performance de haute volée

Leader de sa zone au Nord du pays après 16 journées, les Parakois ont tenu leur rang de cadors. Avec 32 points au compteur, Buffles FC possède la meilleure attaque avec 24 buts marqués. La troisième arme offensive cette saison sur toute l’étendue du territoire national derrière Coton FC et Dynamo d’Abomey. Il ne comptait plus que quatre points de retard sur Coton FC qui a glané le plus de points (36) en Ligue Pro. 

Du haut de ses 32 unités, le club de Parakou fait un bilan de 9 victoires, 2 défaites et 5 nuls. Il était sur une bonne série d’invincibilité jusqu’à la 14e journée. Mais, à la surprise générale, les Buffles vont craquer lors des deux dernières journées. Une première défaite 1-0 à domicile contre Damissa, leur dauphin. À l’heure de boucler le tournoi zonal pour effacer cette désillusion, ils vont se faire surprendre par les Cavaliers de Nikki (2-1). 

Un effectif décimé 

La très bonne première partie de saison des Buffles du Borgou attirent forcément les regards. C’est un peu la rançon du succès. Certains joueurs ont été courtisés et ont fini par abandonner le train en marche. Et, il ne s’agit pas de n’importe quel joueur. Des joueurs qui ont été indispensables dans la bonne dynamique du club comme Serge Obassa, Emilien Soton, Khaled Dossa et Machoudou Gambari. Le premier qui a aidé à n’encaisser que 12 buts en 16 sorties a plié bagage. Le gardien de but a rejoint les Ajaka Lolo d’AS Cotonou. Emilien Soton quant à lui est parti pour renforcer l’équipe de l’Association Sportive de la Vallée de l’Ouémé. Le troisième a déposé ses valises dans le club royal, Dynamo d’Abomey. Gambari, lui, s’est offert un nouveau défi chez le rival, Damissa FC. 

Quatre renforts de moins pour les Buffles du Borgou qui visent un retour non seulement sur le toit du Bénin, mais aussi renouer avec les Coupes CAF. À cet effet, la formation parakoise semble moins puissante pour tenir dans la course. 

Une première ratée

Les inquiétudes se sont avérées vraies à l’immédiat. Privé de Moubarak Gounou, Aboubakar Dandano s’est appuyé sur une formation fraîche. À l’arrivée, le résultat a été décevant. Une défaite 1-0 contre les novices de Bani Gansè. La bonne volonté des coéquipiers de Crépin Abbey n’a pas suffi à remettre les pendules à l’heure. 

Depuis deux saisons, les Buffles du Borgou ont toujours été vice-champions et luttent encore et encore pour le trône. La troisième sera-t-elle la bonne ? Ce serait aller trop vite en besogne. Encore une fois, le club Parakois devrait batailler pour tenir son rang dans l’élite. Au moins si le trophée ne lui sourit pas, une compétition continentale pourrait être sa consolation. Et cela s’annonce déjà difficile.

Votre bulletin d’informations…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…