Vous êtes ici :

Aboubacar Dandano (Coach Buffles FC) : “Je sens que l’équipe est en train de revenir doucement”

La deuxième journée de la Super Ligue Pro a battu son plein ce mercredi aux quatre coins du Bénin. Les résultats ont été une nouvelle fois probants avec quelques clubs qui s’enfoncent petit à petit. Par exemple, Buffles FC a été accroché à domicile par ASPAC (1-1).

Buffles FC avait une forte pression avant cette deuxième journée de Super Ligue Pro. Quatre jours après sa défaite d’entrée contre le promu Bani Gansè, le vice-champion du Bénin était condamné à un succès pour rebondir. Mais la bande à Aboubacar Dandano a effectué une opération de piètre qualité sur ses installations. Un nul qui dessine un début de compétition mitigé. Après Bani Gansè, c’est ASPAC qui a tenu en échec les champions du Bénin 2019. Aboubacar Dandano (Coach Buffles FC) : “Je sens que l’équipe est en train de revenir doucement”

Buffles FC s’enfonce dans le ventre mou

La chasse à la victoire des Buffles de Borgou peut encore attendre. Tout semblait pourtant bien parti pour les Parakois dans ce duel contre ASPAC. Zoulkaneri pensait donner l’avantage aux siens en toute fin de première période. Mais c’était sans compter sur la patience de la troupe de Malick Touré. Les portuaires sont arrivés à briser cet espoir avant le coup de sifflet final. Ila Ramon a délivré son équipe au bout à la 85e minute. Toute la bonne volonté des Buffles n’aura pas suffi pour se replacer dans le classement. 

Nous avons joué une bonne première période. On a vu un jeu tactique bien organisé que cela soit offensivement que défensivement. On a créé beaucoup de situations de but, mais malheureusement on a pu trouver un seul but. Mais en 2 mi-temps l’adversaire était arrivé pour pouvoir carrément changer le visage du match. Ils ont poussé jusqu’à parvenir à égaliser avec l’erreur de placement du gardien. Je sens que l’équipe est en train de revenir doucement.” a déclaré Aboubacar Dandano en zone mixte. 

Avec ce résultat, les vice-champions du Bénin squattent la 12e place du classement avec une unité, à 5 longueurs du leader Loto-Popo. Les deux premières journées confirment en quelque sorte les faiblesses de l’équipe coachée par Dandano. La plus visible est le manque de réalisme dans les 11 derniers mètres. Sur les quatre derniers matchs, c’est zéro victoire pour les Parakois : 3 défaites et un nul. “Si on a fait une défaite la première journée et qu’on a obtenu match nul aujourd’hui, ça veut dire que prochainement on peut faire une victoire. C’est doucement que nous sommes en train de revenir et ça va marcher. La transition a été très longue (…)” confie le technicien nigérien. 

ASPAC respire encore

Le club portuaire goûte à ses premiers plats dans l’élite béninoise. Pour le moment, sa première expérience est plus ou moins satisfaisante. Les portuaires sont en effet à la 4e place du classement avec 4 points au compteur. Lors de la première journée, ASPAC a effectué une bonne opération contre Ayema, victoire 2-1.  Un résultat qui sonne comme un retour au premier plan des quadruples champions du Bénin (2009,2010, 2011, 2012). Contre Buffles, l’équipe de Malick Touré a ramené le point de nul pour éviter une défaite de justesse. “C’est vrai qu’on est heureux du résultat. Maintenant c’est un long marathon. Il ne faut pas tomber dans l’euphorie tout de suite. Il faut prendre ce qui est bon dans ce match après ça ressort aussi certainement des insuffisances. L’idée est de corriger ces insuffisances même si on n’a pas assez de temps avant le match de Dadjè. On est content, mais on pense à la suite et on reste prudent parce que le championnat est très long” a-t-il déclaré après le match. 

Votre bulletin d’informations…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…