Vous êtes ici :

Ayema FC : l’heure de maintenir le cap

Seulement 6 journées sont disputées en Super Ligue Pro pour le moment. Les mutations au classement ne cessent d’être fréquentes à chaque journée. Depuis la 4e journée où il a hérité de la 5e place, Ayema FC est revenu au pied du podium après sa victoire étriquée 1-0 contre Damissa FC. 

Ayema FC accuse un retard de 6 points sur Loto-Popo. Cela fait deux ans que le Club de Pobè tente de devenir le champion du Bénin. Malgré sa régularité dans les premières places, il n’est jamais parvenu à renverser les cadors. Avec ses performances actuelles, il lui sera encore difficile d’atteindre son objectif. Loto-Popo et Coton FC poursuivent farouchement leur duel à distance. Sous réserve des prochains résultats, Ayema FC va devoir faire mieux. 

Des débuts à double facette

Au stade Omnisports de Pobè, Ayema FC s’est remis à l’unique réalisation de son homme fort Ademola Emmanuel. Alors que le match nul 0-0 se dessinait peu à peu, la délivrance est venue des pieds de l’attaquant contre Damissa FC sous une forte pluie. Ainsi, les coéquipiers de Tessilimi Olatoundji se sont relancés après les récentes contre-performances. En effet, le club de Pobè n’a jamais réussi à faire preuve d’une constance irréprochable depuis l’entame de la S.L.P. Très attendus pour mettre la pression sur ses rivaux en tête de classement, Jonas Nounagnon et ses protégés ont connu une brève désillusion. Des attentes pourtant logiques en raison d’un remarquable parcours en Ligue Pro. Leader de la zone D, Ayema FC évolue sur plusieurs pieds. Sa saison n’a pas commencé sur de meilleurs auspices. Il a été surpris par le promu ASPAC 2-1. Malgré son rebondissement tonitruant face à Bani Gansè 4-1 et AS Takunnin 3-2, il va perdre les pédales et tremble. AS Cotonou l’a évincé à René Pleven avant que Dynamo d’Abomey ne le quitte en bon ami 1-1. Heureusement, il a rendu un service minimum pour retrouver le chemin de la victoire. 

Une inquiétude pour la suite

Cependant, Ayema FC n’est pas encore tiré d’affaire. Il semble avoir quelques lacunes qui lui causeront du tort pour la suite du championnat. Plus il marque, plus il encaisse. En six sorties, c’est uniquement contre Damissa qu’il a laissé sa cage inviolée. Au total, le club a inscrit dix buts pour huit encaissés. Ce qui n’est pas dans la lignée de sa performance en Ligue Pro où il n’avait encaissé que 10 buts contre 20 marqués. À cette allure, la bande à Jonas Nounagnon risque de se retrouver coincée dans un match causant une défaite, synonyme de chute au classement. Si cela arrivait à se produire, il serait donc contraint à réaliser une saison à l’image des précédentes. 

En outre, Ayema a déjà été défait à deux reprises en 6 journées. Un bilan identique à celui de la phase du championnat qu’il a réalisé en 16 journées. Une égalité qui pourrait coûter cher à cette formation qui vise une place dans les compétitions interclubs. Car jusque-là, le club basé au Sud-Est du Bénin ne s’est pas encore mesuré aux équipes les plus tenaces de la Super Ligue Pro. 

Un match à enjeu

Afin de poursuivre sa saison, Ayema FC se heurte à un adversaire coriace, Coton FC, qui est sur une bonne dynamique. Ce qui devrait être une rencontre à succès pour l’équipe de Jonas Nounagnon. Le champion du Bénin en titre est deuxième du championnat avec un maximum de 13 points après des victoires consécutives 2-1 à l’extérieur contre Damissa FC et à domicile face à Dynamo d’Abomey. En revanche, Ayema FC est à 3 points de retard de son prochain adversaire et revient fraîchement au pied du podium. Pour lui, ce sera une rencontre cruciale pour gagner trois points afin de maintenir leur campagne sur une bonne voie. D’autre part, c’est une belle occasion de réduire l’écart. C’est un match à enjeu autant pour le club de Pobè que pour le club de Ouidah. Les Cotonculteurs ont à cœur de continuer leur duel à distance avec Loto-Popo. Le match promet donc d’être épique. La Super Ligue Pro sera à sa 7e journée ce weekend et le choc Coton FC – Ayema FC est prévu pour ce samedi à 16 h au Stade Omnisports de Ouidah. 

Une équipe malchanceuse

L’équipe d’Ayema, a toujours été compétitive, voire combative, mais ses chances de remporter un trophée n’ont jamais été concrétisées. La seule fois où elle a été plus proche de la couronne, l’avènement du Covid-19 l’en a empêché. C’était lors de la saison 2019-2020 annulée en raison de cette pandémie. Un coup dur pour Ayema FC qui lutte avec le sentiment d’avoir été privé d’une pierre précieuse. Elle aura fait sentir sa rage, mais sans grand succès. En 2021, avec un esprit revanchard, Ayema s’est contenté de la quatrième place malgré tout à l’issue du championnat remporté par Loto-Popo. La saison d’après, il a connu pire. Il va squatter la septième place loin de Coton FC, leader et Buffles, son dauphin. Des prouesses peu satisfaisantes pour une formation qui produit quand même un football plaisant. C’est une équipe qui propose un jeu assez fluide avec des joueurs qui se démarquent. 

Ces dernières années, Ayema FC fait partie des équipes qui comptent les joueurs les plus performants du championnat béninois. À l’instar de Faisal Bashir à Loto-Popo, de Romaric Amoussou ou Henry Uche ou de Rodolpho Aloko avec Dynamo d’Abomey, les autres révélations proviennent souvent de cette écurie. On se souviendra de l’international béninois Junior Olaitan, l’un des jeunes espoirs du football béninois qui a rejoint le Chamois Niortais en deuxième division française. Aujourd’hui, l’un parle très souvent des juniors Rachid Moumini et Tessilimi, qui ont fait partie de l’expédition du Bénin à la CAN U20 en Egypte.  Le premier qui évolue en tant qu’arrière droit est même convoqué pour la double confrontation du Bénin contre le Rwanda comptant pour les éliminatoires de la CAN Côte d’Ivoire 2023.

Votre bulletin d’informations…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…