Vous êtes ici :

Super Ligue Pro : Ces joueurs qui se démarquent dans le championnat 

mariano tchinonvi, gardien de but de loto-popo 2024
mariano tchinonvi, gardien de but de loto-popo 2024
mariano tchinonvi, gardien de but de loto-popo 2024
mariano tchinonvi, gardien de but de loto-popo 2024

C’est le calme total dans tous les stades du Bénin. Il y a encore quelques jours, lesdits stades étaient le théâtre de scénarios aussi attrayants que déplaisants, avec à la baguette, les joueurs comme principaux acteurs dans un film qui est la Super Ligue Pro. Dans ce lot d’acteurs, certains ont su faire la différence. Koudenvoi met la lumière sur ces joueurs qui se distinguent avec l’appui des commentateurs de A+Bénin : Dicorel Zohou et François d’Assise Amassiwan. 

Dans toute compétition, que ce soit dans le football, le basket-ball, ou tout autre sport collectif, il est fréquent de constater que certains joueurs se démarquent par leurs performances individuelles. Ces joueurs sont particulièrement talentueux, marquant de nombreux buts ou réalisant des actions spectaculaires qui captivent l’attention du public. Semaine après semaine, plusieurs joueurs ont captivé notre attention avec leurs performances remarquables en Super Ligue Pro. Des gardiens de but aux défenseurs, en passant par les milieux de terrain et les attaquants, tous les acteurs nous gratifient de belles choses. Nouroudine Gakou, Adam Roufaï, Rodolpho Aloko, Christian Kotchoni, Issah Razack Benin ou encore Ignace Atchou, autant de joueurs qui se sont illustrés dans le championnat béninois la saison dernière. Cette année, nombreux sont-ils encore à sortir « la grosse artillerie comme on le dit vulgairement. »

Les murs sont en de bonnes mains

Être gardien de but demande une concentration extrême pendant tout le match. Les meilleurs gardiens restent calmes sous la pression, gardant leur sang-froid même dans les moments les plus stressants. Leur capacité à rester concentrés et à prendre des décisions rapides peut faire toute la différence entre une victoire et une défaite, quitte à propulser leur équipe au sommet. Et plusieurs des gardiens se sont illustrés dans la Super Ligue Pro à l’image d’un certain Mariano Tchinonvi, gardien des Loto Popo FC qui avait enchaîné six clean sheets entre la première et sixième journée. A l’issue de la phase aller, il en est à sept matchs sans encaisser, contre cinq buts concédés en 12 sorties. C’est toutefois moins que la performance de Nourou Dine Soulemane Gakou, le gardien de Bani Gansè FC. La défense du club principal de Banikoara bénéficie d’une solide assurance dans son dos, grâce au savoir-faire de ce monsieur. L’ancien joueur de Loto-Popo FC et de Dynamo de Parakou compte à ce jour, huit Clean Sheets. C’est autant que celui de Seïdou Djéri qui totalise lui aussi, huit clean sheets. 

Ce dernier n’a pas laissé indifférent Dicorel Zohou, commentateur à A+Bénin : « Seïdou DJÉRI des dragons de l’Ouémé a été d’une aide importante pour son équipe. Voilà quelqu’un qui est capable de faire 3 à 5 arrêts décisifs pendant les moments faibles de son équipe pour maintenir son équipe en vie. Chapeau à l’homme. » a-t-il déclaré, l’air admiratif. Quant à François d’Assise, il est plutôt impressionné par Serge Obassa, le dernier rempart d’AS Cotonou. Auteur de cinq cleans Sheets avec 11 buts encaissés en 12 sorties, l’ancien joueur des Buffles du Borgou réalisent par moment de très bonnes performances.  « Serge Obassa de l’AS Cotonou. Sans contestation, enfin pour moi, c’est le meilleur gardien du championnat à l’heure actuelle. Ses récentes convocations en sélection nationale sont justifiées » a-t-il affirmé.  Et si ces gardiens de buts font la différence et assurent la sécurité de leur équipe, ils sont bien loin d’être les véritables dynamiteurs. 

Solide comme un « Rock »

Une chose est d’avoir un gardien de but des temps modernes pour éteindre les tirs adverses, mais une autre est d’avoir dans ses rangs de grands défenseurs capables de faire le job face aux attaques adverses. Et ça, c’est bien ce qu’il manque encore aux clubs béninois. Mais suite à cette première moitié de la saison, il n’y a qu’un nom qui fait l’unanimité : Emmanuel Tossou, le défenseur de Dadjè FC. Il est « très présent dans les duels de l’air et très technique dans les derniers gestes pour éloigner le danger ». Il a toujours répondu présent quand ses coéquipiers avaient le plus besoin de lui. Mais, au-delà de son statut de défenseur, le Dadjèboy sait aussi être décisif. « C’est rare de voir un défenseur central autant porté vers le but. Et des buts qui font la différence, qui rapportent la victoire à son équipe ». Auteur de quatre buts, il est l’actuel meilleur buteur de Dadjè FC devant les attaquants. « Il a grandement contribué à la rédemption de son équipe. »   

Des tours de contrôle

Le facteur X pour avoir un excellent fond de jeu, c’est le milieu de terrain. Un milieu de terrain est souvent le lien entre les lignes défensives et offensives, assurant la fluidité du jeu et la cohésion de l’équipe. Si une équipe réussit à construire son jeu et se projette vers l’avant, c’est en partie grâce à l’entrejeu. Car, le  milieu de terrain agit comme un maître du jeu, dictant le rythme du jeu et orchestrant les transitions et crée surtout les occasions pour les attaquants. Et cette saison, les équipes béninoises semblent entrer dans une autre dimension.  Non seulement elles proposent et construisent efficacement le jeu mais elles comptent aussi des joueurs qui s’illustrent par leur individualité. Un nom :  Stéphane Manimé de Loto Popo FC.  Pour François d’Assise, « C’est un coup de coeur parce qu’il est vraiment technique, beau à voir jouer, difficile de lui prendre le ballon intelligent dans ses prises de décision et vraiment adroit sur les longs ballons. Il donne le tempo à son équipe comme un vrai maestro. C’est un vrai joueur de football ». Dans ce même compartiment du jeu, Dicorel Zohou admire plutôt le capitaine de Sobemap FC, Ibrahim Ogoulola. 

Selon lui, le milieu récupérateur est un joueur fiable qui conserve souvent la possession et effectue rarement des transmissions imprécises. Il est constamment impliqué dans les actions bénéfiques pour son équipe. C’est lui qui réalise les passes audacieuses et précises qui déstabilisent la défense adverse, et il se charge également de perturber le jeu de l’adversaire en commettant des fautes tactiques pour empêcher les occasions de but. En outre, Godfrey Goodluck du Dynamo d’Abomey ne reste pas en marge. « Ne vous fiez pas à son physique frêle. C’est un excellent milieu offensif souvent passeur décisif, parfois buteur. Un vrai atout pour les verts d’Abomey », remarque François d’Assise. En un mot, c’est grâce à ces joueurs que le jeu est fluide permettant aux attaquants d’être productifs. 

Des attaquants tout aussi remarquables 

Dans ce secteur de jeu, difficile de ne pas évoquer Godfrey Winson, qui, avec ses huit réalisations est le meilleur buteur de cette première étape dans la course au soulier d’or. Malgré ses huit réalisations, c’est plutôt Waid Lawal (Dynamo d’Abomey) qui séduit les commentateurs de A+Bénin. Arrivé en Janvier en provenance de Soleil FC, le jeune attaquant Nigérian fait bonne impression chez les Houegbadjavis. En huit matchs, il a déjà marqué 5 buts et délivré une passe décisive. Pour Dicorel, il pèse beaucoup sur la défense adverse. « Il aime le jeu dos au but et est également très technique. Le Nigérian apporte beaucoup à la ligne offensive des Princes d’Abomey. »  A François d’Assise de renchérir : « Ce qui me plaît chez lui, c’est son jeu au pied. C’est un attaquant comme on les aime pour le spectacle. Dribble, gestes techniques et sens du but. »  

Un autre joueur qui a fait sensation au cours de cette première partie de la saison est Bio Chabi Odo de Sobemap FC. En tant que véritable attaquant de pointe, il s’est illustré en marquant des buts cruciaux lors des grands matchs, démontrant ainsi sa valeur pour son équipe. Outre ces joueurs, des noms comme Franck Damadou, Ali Foudeil et Moussa Corso ont également brillé sur les terrains, apportant une contribution significative à leurs équipes respectives. Plus loin, Romaric Amoussou de Coton FC se distingue particulièrement en tant que l’un des meilleurs joueurs du championnat. Doté d’une habileté impressionnante avec le ballon, il fait preuve d’une vision de jeu exceptionnelle et d’une précision redoutable. En quatre matchs, il a inscrit deux buts et délivré deux passes décisives, ajoutant ainsi à son palmarès déjà remarquable de six buts marqués en Ligue Pro, phase zonale du championnat. 

Bien qu’il soit difficile de couvrir tous les talents du championnat dans cette évaluation spontanée, ces joueurs méritent certainement d’être mentionnés pour leur impact sur le jeu et leurs performances impressionnantes durant cette première partie de la saison.

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…