Vous êtes ici :

De la confirmation attendue dans le rang des Guépards face au Sénégal 

équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens

Après la prestation convaincante face au Champion d’Afrique samedi dernier, le Bénin se prépare à en découdre avec le Sénégal. Deux adversaires qui se connaissent bien mais qui ont connu assez de remaniement ces derniers mois. Et bien que les béninois sortent d’une rencontre rassurante, ils devront revenir au Stade Crédit Agricole la Licorne avec le même état d’esprit. Ce serait un bon crédit avant la fenêtre de Juin qui s’annonce rude. 

Le constat est net sur la première sortie des Guépards de l’année 2024. Gernot Rohr a bien annoncé qu’il souhaitait impliquer un maximum de joueurs, et procéder ainsi à une revue d’effectif assez large. Et le onze aligné face à la Côte d’Ivoire ressemblait à une équipe-type en fonction des forces en présence chez les Béninois en ce début de printemps. 

Une équipe solide et unie 

Et c’est à juste titre que l’utilisation d’un schéma tactique en 4-4-2 a apporté des changements notables dans le jeu de notre équipe. Cette formation a permis une présence renforcée au milieu de terrain et une capacité accrue à contrer les attaques des Éléphants. En phase défensive, soit Dodo Dokou soit Imourane Hassan ont apporté leur aide aux latéraux Assogba et Kiki pour faire face à Adingra et Gradel, ce qui a réduit l’influence de l’ailier ivoirien de Brighton. De même, Sessi D’Almeida est apparu moins exposé dans un milieu à quatre. Autant dire que le jeu sans ballon des béninois a été bien opéré. Les déplacements et les replis ont été de sorte que les ivoiriens ont trouvé moins d’espace pour produire leur jeu. Et c’est en partie grâce à la nouvelle charnière centrale Hountondji-Tidjani. 

Ce schéma a également permis à Olaitan de se libérer et d’être décisif, tandis qu’Andrea Hountondji, bien que pas toujours décisif dans ses mouvements sans ballon, a été précieux dans l’animation et la création d’espaces pour ses coéquipiers. Cependant, malgré les avantages de ce système, Steve Mounié n’a pas eu beaucoup d’impact sur le match, principalement en raison des difficultés des latéraux à fournir un soutien offensif suffisant. Mais ce n’est pas une excuse. Face au Sénégal, il sera essentiel que toute l’équipe soit sur la même longueur d’onde et prête à relever le défi. 

Garder le même rythme 

Le match face aux ivoiriens est passé. Les béninois ont rassuré mais face au Sénégal c’est un nouvel adversaire. Donc, nouvelle menace, nouvelle tactique de jeu en face. C’est en même temps, une nouvelle opportunité pour les Guépards de montrer leur valeur sur la scène internationale. Bien que les Sénégalais alignent une équipe remaniée, ils disposent de joueurs talentueux capables de poser de sérieux problèmes à la défense béninoise. Et c’est logiquement qu’on doit se référer au dernier match qui a opposé les deux équipes à Cotonou en juin 2023 pour le compte des éliminatoires de la CAN 2023 (1-1). Pour contrer cette menace une nouvelle fois, Mohamed Tidjani, qui a fait bonne impression contre la Côte d’Ivoire aux côtés de Cédric Hountondji, devra exploiter ses qualités défensives, telles que son placement, son anticipation et sa capacité à lire le jeu pour contrer l’offensive sénégalaise.

De même, Youssouf Assogba, qui a su maîtriser Simon Adingra et a été convaincant dans son couloir, devra rester vigilant et livrer une performance solide pour empêcher les attaques adverses de percer sur son flanc. Sa capacité à défendre avec agressivité tout en sachant se projeter vers l’avant sera essentielle pour maintenir l’équilibre de l’équipe. Quant à Olaitan, son rôle contre la Côte d’Ivoire était de mener le jeu et d’évoluer plus haut sur le terrain, mais cette fois, il devra redescendre au milieu de terrain pour apporter un soutien accru à Dodo Dokou et Sessi d’Almeida. En phase offensive, il pourra démontrer ses talents de meneur en orchestrant les attaques béninoises et en créant des occasions de but. 

L’essentiel pour le Bénin est de rester sur sa bonne lancée, même si les buts ne viennent pas facilement. Jouer avec conviction, discipline tactique et détermination sera crucial pour contrer les menaces sénégalaises et espérer obtenir un résultat positif dans ce match difficile.

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…