Vous êtes ici :

Football : Le club béninois Requins FC a été sanctionné par la FIFA

requins fc
requins fc
requins fc
requins fc

La Fédération Internationale de Football Association vient de statuer contre les Requins de l’Atlantique. Ceci, dans le cadre du litige qui oppose le club béninois à l’entraîneur ivoirien Yelato Silue. Un gros coup dur pour le club Awissi Wassa dans sa quête de renouveau.

Interdiction de recrutement de nouveaux joueurs sur les plans national et international. Telle est la décision retenue par l’instance faîtière du football mondial contre les Requins de l’Atlantique. Une sentence rendue officielle par le biais d’une note en date du 29 août 2023. 

Une rupture de contrat qui coûte cher 

Pour mieux comprendre cette décision de la FIFA, il faut retourner quelques mois en arrière. En effet, dans ce conflit qui oppose le demandeur Yelato Silue aux Requins de l’Atlantique, la FIFA avait déjà rendu un premier verdict. À l’époque, l’institution dirigée par Gianni Infantino avait sommé le club béninois de verser un montant total de neuf millions neuf cents mille francs CFA (9.900.000 XOF) au demandeur. Ceci, pour rupture de contrat sans juste cause. Une sentence que le club Awissi Wassa avait l’obligation d’exécuter dans un délai de quarante-cinq (45) jours qui s’étendait du 29 août au 13 octobre derniers. Faute de quoi, les Requins de l’Atlantique se verraient infliger d’autres sanctions allant jusqu’à une interdiction de recrutement. Ainsi, cette nouvelle décision de la FIFA est une réponse à la nonchalance ou au refus du club béninois de respecter le précédent verdict de l’association.

FIFA 2 – Bénin 0 !

Cette sanction de la FIFA contre les Requins de l’Atlantique n’arrange pas pour autant la réputation des clubs béninois. En effet, elle vient s’ajouter à celle émise contre le club OFMAS-SAD, il y a quelques semaines. Une situation qui n’entache pas seulement l’image des clubs concernés, mais aussi celle de tout le paysage du football béninois. À noter que la dégringolade pourrait aller encore plus loin pour les Requins de l’Atlantique. En effet, l’affaire risque d’être soumise à la Commission disciplinaire de la FIFA pour de nouvelles sanctions si toutes les précédentes ne sont pas respectées d’ici-là. Ce genre de situations ne fait qu’exposer de plus en plus le manque de professionnalisme des clubs béninois aux yeux du monde entier.

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…