Vous êtes ici :

La charnière Hountondji- Tidjani : Une paire pour le futur

mohamed tidjani défendant sur simon adingra
mohamed tidjani défendant sur simon adingra
mohamed tidjani défendant sur simon adingra
mohamed tidjani défendant sur simon adingra

Alternant entre des performances saillantes, incisives, inspirées et décisives, Cédric Hountondji et Mohamed Tidjani ont régné en maîtres lors de cette trêve internationale. Que ce soit face à la Côte d’Ivoire ou au Sénégal, malgré les buts concédés, les défenseurs béninois ont été impeccables. Le duo n’en était pas à son coup d’essai mais la solidité affichée par cette paire laisse présager des perspectives optimistes pour l’avenir.

Il est indéniable que Khaled Adenon peut partir avec l’esprit tranquille. Pilier de la défense béninoise, le joueur béninois n’avait pas été sélectionné depuis un certain temps, et rien n’indique qu’il fera son retour prochainement. Tout compte fait, il peut avoir la certitude que la relève est assurée. Ce sentiment s’est rapidement confirmé pendant cette pause internationale, où le duo Hountondji-Tidjani s’est imposé  royalement..

Un tandem insubmersible 

La paire défensive béninoise a impressionné par ses performances physiques exceptionnelles lors des récents matchs. Dotés d’une vitesse remarquable, d’une puissance impressionnante et d’une domination dans les duels aériens et au sol, ces deux joueurs ont su étouffer toute tentative d’attaque adverse avec une efficacité redoutable. Leur confiance avec le ballon et leur volonté d’innover malgré leur position défensive ont également été remarquées. Ils ont démontré une grande aisance technique et une maturité impressionnante, même dans des situations délicates. 

La complicité entre ces deux joueurs a posé de sérieux problèmes aux attaques ivoirienne et sénégalaise, qui ont eu du mal à trouver des solutions pour les contourner. Ils l’ont si bien fait que l’absence d’Olivier Verdon a été très peu ressentie. Leur association s’est renforcée depuis leur première titularisation ensemble le 18 novembre dernier contre l’Afrique du Sud. En effet, depuis ce match, ils ont été alignés reconduits à trois reprises, encaissant seulement trois buts au total, soit face au Lesotho, à la Côte d’Ivoire et au Sénégal. 

Cette solidité défensive et leur capacité à neutraliser les attaques adverses font désormais de ce duo une option incontournable pour les prochains matchs. Une question se pose alors : cette paire défensive sera-t-elle la clé du succès pour l’équipe béninoise lors des prochaines échéances ?

La concurrence est lancée

Pas forcément une très bonne nouvelle pour Taminou Ouorou, Yohan Roche, Brandon Agounon voire Olivier Verdon. C’est d’abord une chose de se faire une place sur la liste et, déloger le duo le plus performant du moment pourrait vite devenir une mission impossible s’ils confirment dès Juin contre le Rwanda et le Nigéria. C’est une assurance nouvelle et une bonne impression d’avoir une charnière pour cette nouvelle ère qui s’ouvre pour les Guépards. Mais leur domination physique, leur agilité et leur intelligence tactique les placent maintenant au sommet de la hiérarchie défensive. 

Pour les autres défenseurs de la sélection, la présence de ce duo inébranlable pourrait constituer un défi de taille. Leur performance impressionnante crée une compétition accrue pour les places dans la défense, incitant les autres joueurs à élever leur niveau de jeu pour rivaliser avec eux. La barre est désormais placée très haute, et ceux qui aspirent à une place dans l’équipe devront faire preuve de détermination et de constance pour mériter leur place aux côtés de ces deux joueurs exceptionnels. 

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…