Vous êtes ici :

L’international béninois Cédric Hountondji est dans une drôle de posture 

Cédric HOUNTONDJI - Footballeur béninois
Cédric HOUNTONDJI - Footballeur béninois
Cédric HOUNTONDJI - Footballeur béninois
Cédric HOUNTONDJI - Footballeur béninois

Le football professionnel reprend demain en France avec le démarrage de la Ligue 2. L’occasion de faire le point sur la situation de nos internationaux béninois évoluant dans l’hexagone avant de faire une projection sur leur saison. Après Steve Mounié, c’est le tour du défenseur Cédric Hountondji. Cependant, le cas du joueur angevin est un peu spécial. 

Cédric Hountondji et Junior Olaïtan ont plusieurs points en commun. Ils ont connu une saison difficile avec leurs clubs respectifs, bien qu’ayant été relativement bons individuellement. De plus, ils sont relégués en division inférieure. Un ensemble de facteurs qui rendent floue leur situation à l’orée de la nouvelle saison, d’autant plus qu’ils ne sont pas très convoités sur le marché des transferts.

Naufrage collectif avec Angers

Après huit ans dans l’élite, Angers est redescendu en deuxième division. Une relégation douloureuse à l’issue d’une saison vécue comme une traversée du désert. Le SCO aura terminé le championnat avec… Vingt-huit (28) défaites. Le club a perdu en moyenne un match sur trois, ne récoltant que 18 points à la fin de la saison. Les Angevins ont été le souffre-douleur de toutes les autres équipes du championnat. Des résultats catastrophiques qui aboutissent à une saison cataclysmique. Sur le plan individuel, Cédric Hountondji est resté un des joueurs importants du club. Titulaire indiscutable, il a disputé 36 matchs sur 38 au total. Mais cela fait de lui par ricochet un des joueurs à indexer à propos de la fébrilité défensive de l’équipe. L’ancien clermontois n’a pas été irréprochable.

Absent des rumeurs mercato

Malgré la saison compliquée, que ce soit d’un point de vue individuel ou collectif, on pouvait s’attendre à ce qu’il retrouve un club en Ligue 1. Son expérience de l’élite, d’abord avec Clermont puis Angers, peut servir à plusieurs clubs. De plus, il a été formé et a fait ses débuts avec le Stade Rennais. Un CV qui est censé plaire à plusieurs clubs qui jouent le maintien. De plus, sa valeur marchande n’est estimée qu’à 2 millions d’euros sur Transfermakt. Pourtant, l’international béninois de 29 ans n’est pas du tout cité durant le mercato. Son nom n’est à associé à aucune rumeur, aucun club. Son contrat avec le SCO d’Angers court jusqu’en juin 2026. Pour l’instant, le joueur béninois n’a pas fait de forcing pour quitter le club. Signe peut-être qu’il compte rester pour la saison à venir et pourquoi pas, aider le club à remonter en Ligue 1. En tant que taulier de l’effectif, il aura forcément un apport considérable.

Une grande expérience de la Ligue 2

Cédric Hountondji connaît très bien la deuxième division française. Après des débuts avec Rennes en Ligue 1, c’est en Ligue 2 qu’il s’est aguerri pour revenir avec plus de coffre quand il était à Clermont. Toujours sous contrat avec Rennes à l’époque, il a été prêté dans un premier temps au LB Châteauroux avant de connaître une nouvelle pige, cette fois à l’AJ Auxerre. C’est après son transfert au Gazélec Ajaccio qu’il devient de plus en plus régulier avant d’atteindre ce qu’on peut appeler son prime avec Clermont foot. Au total, il a disputé 158 matchs en Ligue 2.

La saison d’Angers commence ce samedi 5 août avec un déplacement du côté de Laval pour la première journée de Ligue 2.

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…