Vous êtes ici :

Championnat d’Afrique de Tennis de table : Pas de mondial, ni de Paris 2024 en équipe pour le Bénin 

Bénin Tennis de Table
Bénin Tennis de Table
Bénin Tennis de Table
Bénin Tennis de Table

En plus du mondial de pétanque en pleine effervescence à la place des Amazones, le Bénin participe également à une autre compétition : le championnat d’Afrique de Tennis de Table. Il a lieu en Tunisie. Malheureusement, les équipes béninoises sont à la traîne à Radès. 

Sept épreuves sont au programme de cette compétition continentale : équipes femmes, équipes hommes, double mixte, double femmes, double hommes, simple femmes et simple hommes. Les équipes féminines et masculines ont été les premiers à entrer en lice. Et tout se passe de travers pour les Guépards et Amazones. 

Les Guépards résistent tant bien que mal

Logé dans le groupe 3 aux côtés de l’Afrique du Sud, de l’Éthiopie et de l’Algérie, le Bénin n’avait qu’un mot d’ordre : franchir un cap. Il était représenté à cette campagne par une équipe masculine composée de Olabiyi Monday, champion du Bénin en titre, Amoussa Adjimon Alvaro et Adou Amir. Les pongistes béninois n’ont pu rien faire pour éviter une élimination en phase de groupe avec un bilan de deux défaites et une victoire. D’abord, le Bénin s’incline face à l’Afrique du Sud 3-0 et se reprend en s’imposant 3-2 contre l’Éthiopie grâce à 2 victoires de Olabiyi Monday Oladele et le point de la victoire d’Amir Adou. Face à l’Algérie, aucun des trois pongistes n’a su rebondir : défaite 3-0. Cependant, ils ont terminé la compétition sur une victoire 3-0 contre le Zimbabwe en match de classement. Un succès qui porte le bilan à deux défaites, deux victoires en quatre sorties. Un échec pour la première épreuve, mais les Guépards devront se reprendre pour se relancer en double mixte, double hommes et simple hommes. 

Les Amazones à la ramasse

Bien que les hommes aient su garder la tête haute pour soigner les stats, les dames par contre sont au bord du gouffre. Leur aventure est plus critique. En trois sorties, elles sont sur une série de zéro victoire et 3 défaites sur le plan collectif comme individuel. Seule Ziadath Akadiri s’est démarquée dans la défaite 3-1 contre l’Afrique du Sud en phase de poule. Opposé à l’Algérie, ni elle, ni Lynthia Agueh ou Madinath Yessoufou n’ont réussi à rectifier le tir : défaite 3-0. Quand bien même, elles pouvaient se rattraper en match de classement, elles ont encore courbé l’échine malgré l’intervention de Fifamin Goussikindé. Une première épreuve et un bilan famélique, mais d’autres challenges se précisent. Elles devront se mobiliser pour changer la donne et terminer l’aventure sur une bonne note. Les épreuves en double mixte démarrent ce jeudi et celles en double femmes et simple femmes le vendredi. 

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…