Vous êtes ici :

Le Bénin vu par les grosses nations de football en Afrique 

équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens
équipe du bénin 2024 face à la côte d'ivoire à Amiens

Pour la trêve internationale de ce mois de Mars, le Bénin livre deux matchs amicaux en France. Deux gros tests car les Guépards vont affronter les deux derniers vainqueurs de la CAN, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Des matchs de prestige que le Bénin a eu à disputer ces dernières années. Il est intéressant de se pencher sur le rendement du Bénin dans ces grands rendez-vous.

Ces dernières années, le Bénin a été vu par les grandes nations comme une équipe difficile à manœuvrer. On n’est pas pour autant considéré comme une grande nation de football. Mais les équipes, malgré leur statut, préférèrent rester prudentes. Et le bilan du Bénin ces dernières années face aux gros n’est pas vraiment en décalage avec cette tendance.

Jamais ridicule ou presque

Le Bénin est de nouveau sur une pente descendante depuis 2019. Les résultats sont décevants, la force collective a été perdue. Mais c’est surtout la qualité de l’effectif qui s’est amoindrie. Tout est réuni pour que cette équipe qui retourne dans les abysses du football africain, soit malmenée lorsqu’elle rencontre les grandes nations du continent. Mais mine de rien, ce n’est pas le cas. Depuis 2016 et la douloureuse défaite 5-2 à Bamako qui prive le Bénin de la CAN 2017, l’équipe nationale n’a plus perdu par plus de deux buts d’écart en match officiel. 

Pourtant, le Bénin a eu à disputer plusieurs autres gros matchs. L’Algérie, le Nigeria, la RDC ou encore le Sénégal se sont présentés sur le chemin, que ce soit des écureuils d’hier ou les Guépards d’aujourd’hui. Les duels avec le Nigéria ont toujours été âpres, avec à la fin toujours un score étriqué. L’Algérie n’a jamais fait mieux qu’un 2-0, même à Blida sa forteresse où le Bénin est allé deux fois durant cette période. Le Sénégal champion d’Afrique en titre lorsqu’il affrontait le Bénin en 2022, était à deux doigts de réussir là où les autres ont échoué. Alors que les Lions de la Teranga menaient 3-0, le Bénin réussit à réduire le score en fin de match. Pour revenir au fait que les gros du continent respectent malgré tout le Bénin, un évènement y a grandement contribué.

L’impact de la CAN 2019

La campagne du Bénin lors de la CAN 2019 en Egypte reste la meilleure performance de l’histoire de notre football. Mais lorsqu’on est d’un œil extérieur, on peut ne pas trouver le parcours si exceptionnel. Le Bénin est en quart de finale certes, mais en ne gagnant aucun match, faisant match nul à 4 reprises. Mais ce qui fait que cette épopée est à part dans l’histoire récente de la compétition, ce sont les adversaires rencontrés. Le Bénin est à la base dans un groupe très relevé avec le Ghana et le Cameroun et réussit l’exploit de ne perdre face à aucun des deux. Les écureuils d’alors font plus que résister face au Ghana en plantant deux buts. 

Le gros fait d’arme de l’équipe est surtout d’avoir éliminé le Maroc, favori de la compétition, en huitième de finale. Le Bénin sort par la suite avec les honneurs face au Sénégal. D’une part, le Bénin a montré sa capacité à élever son niveau face aux grosses équipes. La tactique défensive de l’équipe dirigée par Michel Dussuyer a beaucoup marqué les gens à l’époque. Depuis ce tournoi, la sélection nationale n’a plus été vue de la même manière.

Des exploits notables 

Le Bénin ne s’est pas seulement contenté des “défaites honorables” ces dernières années. Au-delà du fait de ne plus perdre lourdement, le Bénin est parfois allé faire de beaux résultats. Et cela commence même avant la CAN 2019. Durant les éliminatoires de cette CAN là, le Bénin s’est permis le luxe de battre les fennecs d’Algérie à Cotonou 1-0. Juste après la CAN 2019 et le résultat historique, le Bénin confirme en battant la Côte d’Ivoire en amical 2-1. Le dernier résultat du genre de l’équipe nationale est sans doute le match nul arraché face au Sénégal dans les éliminatoires de la CAN 2023. 

Cependant, cette tendance à élever un minimum son niveau face à une grande adversité doit se maintenir. Au vu des récents résultats, la crainte que les guépards retournent leurs travers est grande. Surtout lorsqu’on sait que l’adversaire de ce samedi est la Côte d’Ivoire. Cette Côte d’Ivoire qui avait infligé un cinglant 6-2 au Bénin à domicile en 2012.

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…