Vous êtes ici :

Explosion des subventions allouées aux fédérations sportives : voici les grands gagnants 

Les subventions accordées aux fédérations sportives sont passées d’un peu plus d’un milliard à près de 4 milliards de Francs CFA au titre de cette année. Ce qui montre assez clairement l’intérêt que porte l’État au sport. Mais si cette augmentation a mis des beurres dans les épinards à presque tout le monde, il est clair que certains s’en sont sortis mieux que d’autres. 

Une fois encore, le football, le sport roi est hors catégorie. Rien que le montant accordé à chaque club professionnel surpasse les fonds octroyés à certaines fédérations, et de loin. Ici, nous allons nous intéresser aux autres sports, notamment les mieux lotis. 

Les sports phares à l’honneur 

Le premier constat qu’on peut faire, c’est que les premiers bénéficiaires de l’explosion des fonds totaux alloués aux différents sports, ce sont les sports les plus populaires au Bénin. Leurs fédérations de tutelle ont vu leurs subventions pratiquement doubler par rapport à l’année dernière. L’Athlétisme, le Basketball et le Handball sont passés de 60 millions de Francs CFA en 2022 à 100 millions cette année. Ces sports sont donc mis sur un certain piédestal. Mais surtout, on prend conscience que si l’on veut développer le sport, il faut d’abord commencer par les sports les plus pratiqués sur le territoire.

Une manière de récompenser le Handball 

Mais il est intéressant de se pencher sur le cas des deux derniers sports cités. Pour l’athlétisme, c’est tout à fait normal car il s’agit d’une discipline qui reste porteuse d’espoir du fait des performances de nos références au plan international sur les dernières années. On est toujours à la recherche de la prochaine Noélie Yarigo, Odile Ahouanwanou…Mais pour les deux autres sports, c’est une évolution assez significative. Au niveau du Handball, il y a une nouvelle équipe à la tête de la fédération, emmenée par Sidikou Karimou. Et depuis, il y a plusieurs actions notables qui sont menées, entre les partenariats avec des sponsors pour l’équipe nationale et les négociations pour la diffusion du championnat national à la télé. Il y a donc un message derrière l’augmentation de l’enveloppe financière. On suit de près ce qui se fait de ce côté et on encourage le comité exécutif à faire encore mieux. 

Suivre la tendance Basketball 

Du côté du Basketball, le schéma est un peu différent. Ce n’est pas un sport qui fait réellement de gros résultats en compétition internationale, ni au niveau des équipes nationales, ni au niveau des clubs. Mais il y a tout de même un championnat qui est relativement régulier. Le fait qu’il y a quoiqu’il arrive toujours un certain engouement autour de ce sport. Et cela est dû au fait qu’en plus des actions de la fédération, il y a aussi des initiatives venant d’indépendants pour le développement de ce sport. Lorsqu’on parle de ces indépendants, nous avons en première ligne, les basketteurs internationaux d’origine béninoise. Ceux-ci évoluant en Europe, ont à un moment donné de leur carrière cette volonté de revenir au pays pour apporter quelque chose. Les figures les plus emblématiques vont d’Isabelle Yacoubou à plus récemment Ian Mahinmi en passant par Mouphtaou Yarou. Leurs actions se résument le plus souvent à des camps de baskets ou des tournois de baskets périodiques. Mais la méditation autour de leurs actions est telle que ça attire forcément l’attention sur ce sport. 

Dans le rang du gouvernement, on voit certainement ce qui se passe. En plus, ces basketteurs stars ne manquent pas d’aller vers le ministère des sports. En gros, vu qu’il y a un intérêt général qui se crée autour du basketball au Bénin, autant mettre plus de moyen au profit de l’institution mère pour soutenir cette mouvance là. 

Votre bulletin d’informations…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…