Vous êtes ici :

Bénin vs Sénégal : la défense sénégalaise, une piste à explorer par Gernot Rohr

Liste de gernot Rohr_ Guépards du benin
Liste de gernot Rohr _Guépards du benin
Liste de gernot Rohr_ Guépards du benin
Liste de gernot Rohr _Guépards du benin

Le jour J du match crucial des Guépards face aux Lions de la Teranga approche à grands pas. Si les atouts au milieu et en attaque ne manquent pas chez les Sénégalais, Aliou Cissé compte aussi sur la solidarité défensive de son équipe. Un verrou que Steve Mounié et ses coéquipiers vont devoir sauter s’ils veulent remporter le duel. 

Pendant longtemps, la défense a été la plus grande force de l’équipe nationale du Sénégal. Après avoir montré quelques failles dans ce secteur au mondial, les Lions ont repris du poil sur la bête. Mais force est de constater que la situation  de certains internationaux en club ne donne pas assez de garanties. 

Une défense sur la pente descendante

Ce n’est pas nécessaire de déclencher l’alarme. Car nombreux sont les joueurs qui sont en difficulté en club, mais arrivent à relever le défi en sélection. Aux yeux de tout le monde, Kalidou Koulibaly et Abdou Diallo sont infranchissables lorsqu’ils ont leurs qualités en eux. Des titulaires indiscutables depuis deux ans et Pape Abou Cissé, était leur remplaçant avec un soutien indéfectible d’Edouard Mendy. Une charnière centrale qui s’est montrée héroïque avec seulement 2 buts encaissés en 7 matchs dont 5 clean sheets, meilleure défense de la CAN 2022 au Cameroun qu’ils ont remportée d’ailleurs. Pour illustrer ce fait, il semble judicieux de considérer les éliminatoires qui se jouent actuellement. Les Lions de la Teranga sont déjà qualifiés pour la prochaine CAN après quatre journées avec seulement 2 buts encaissés et 2 clean sheets. 

Il s’avère que la défense sénégalaise a été défaillante à la Coupe du Monde avec 0 clean sheet en 4 matchs pour 7 buts encaissés. Cependant, le secteur défensif du Sénégal est en de bonnes mains même s’il n’a affronté que des équipes moyennes du continent comme le Mozambique, le Rwanda et le Bénin depuis le début des éliminatoires. Et cette assurance porte surtout la complicité d’Édouard Mendy, grand absent du groupe d’Aliou Cissé pour affronter le Bénin.

Une saison compliquée 

Le Sénégal se repose sur sa défense pour plus de sécurité. Et c’est surtout parce que ses joueurs clés étaient en forme dans leurs clubs respectifs. Mais cette, Koulibaly, Diallo et Mendy, les titulaires habituels, ont fait face à des problèmes. Le premier est leur saison en club, plutôt chaotique. Le second est l’ambition, légitime, d’autres joueurs beaucoup plus jeunes de prendre leur place, s’il le faut ou une fois que le sélectionneur aura jugé utile de faire des changements. Edouard Mendy, titulaire au poste de gardien depuis de longues années et grand artisan du premier sacre du Sénégal en finale contre l’Égypte, ne vit pas les meilleurs moments de sa carrière. L’ancien gardien du Stade de Reims et du Stade Rennais a perdu sa place de titulaire à Chelsea au profit de Kepa Arrizabalaga et est un absent notable de cette fenêtre. De plus, il a traîné durant toute la saison une blessure à un doigt. Ce qui a causé son absence en mars dernier lors de la double confrontation face au Mozambique. Aliou Cissé opte maintenant pour Alfred Gomis, Seny Dieng et Mory Diaw. 

En parallèle, l’arrivée dans le championnat anglais en provenance de la Serie A et du Napoli n’a pas été favorable au capitaine des Lions, souvent en difficulté dans ses rencontres. Chelsea a terminé la saison à la douzième place loin des places européennes.  Et les entraîneurs, que ce soient Thomas Tuchel, Graham Potter ou encore Frank Lampard, n’ont cessé de redistribuer les cartes pour provoquer un déclic et sauver leurs têtes. Au regard des choix de ces techniciens, Kalidou Koulibaly n’a pas pu maintenir sa place dans le secteur défensif des Blues. Pire, le nouveau coach Mauricio Pochettino ne compte pas sur lui et le Sénégalais devrait faire ses bagages cet été.

Abdou Diallo, de son côté, a remporté la Coupe d’Allemagne avec le RB Leipzig, mais n’a pas eu assez de temps de jeu. Malgré quelques pépins physiques en milieu de saison, le club n’a pas été fragilisé en son absence. Et il lui a été difficile de retrouver une place dans l’axe de l’équipe de Marco Rose. Pape Abou Cissé, quant à lui, premier choix naturel d’Aliou Cissé pour suppléer Kalidou Koulibaly ou Abdou Diallo, a disparu du côté de l’Olympiakos. Certes, l’ancien joueur de l’AS Pikine s’est aussi blessé, mais dans les choix de son entraîneur Míchel, il est quasiment un footballeur à l’écart. 

Le Bénin a une carte à jouer

Depuis deux ans, c’est une période rare ou les défenseurs sénégalais ont été à la traîne toute la saison. En tout cas, pas depuis qu’ils ont remporté la CAN au Cameroun. Et cela semble être une aubaine pour les Béninois afin de prendre le dessus ce samedi. Kalidou Koulibaly, Abdou Diallo ne sont pas au top de leur forme. Si le choix de se tourner vers l’avenir devrait s’imposer, Aliou Cissé ne manquerait pas d’alternative. À défaut de vouloir miser sur la polyvalence de Formose Mendy et de Moussa Ndiaye qui étaient présents au Qatar. Ou alors, titulariser Abdoulaye Seck aux côtés de Koulibaly comme en mars dernier sera une option. Gernot Rohr, avec Steve Mounié, Tosin Aiyegun ou Jodel Dossou, à son actif, doit trouver la formule idéale pour profiter de la situation.

Votre bulletin d’informations…

Votre bulletin d’informations…