Vous êtes ici :

Fluctuations de valeurs marchandes : Hountondji et Ouorou en hausse, Aiyegun en baisse

Andreas HOUNTONDJI of Rodez during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Rodez Aveyron Football at Stade Charlety on December 5, 2023 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Andreas HOUNTONDJI of Rodez during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Rodez Aveyron Football at Stade Charlety on December 5, 2023 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Andreas HOUNTONDJI of Rodez during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Rodez Aveyron Football at Stade Charlety on December 5, 2023 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Andreas HOUNTONDJI of Rodez during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Rodez Aveyron Football at Stade Charlety on December 5, 2023 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)

Lors de la dernière mise à jour des valeurs marchandes par le site allemand d’informations sportives « Transfermarkt », plusieurs joueurs béninois ont vu leurs côtés fluctuer. Si certains se démarquent avec des évolutions significatives, la valeur Tosin Aiyegun par contre a chuté. Nous les passons en revue.

Logiquement, Andreas Hountondji est en pôle position. Étant le Guépard le plus prolifique et efficace devant les buts cette saison, il voit sa valeur augmenter considérablement. Avec 12 buts à son actif cette saison, il devient un atout majeur pour le Rodez Aveyron Football en Ligue 2 BKT. Sa valeur, initialement à 700 000 euros, a bondi à 1,5 million d’euros, reflétant une progression notable. Son salaire annuel actuel est de 90 480 euros.

Le deuxième est un défenseur. Son nom : Tamimou Ouorou. Le joueur formé à l’USS Kraké a également vu sa valeur marchande augmenter après une saison remarquable avec le Hatta Club aux Emirats arabes unis. Passant de huit mois sans club à une valeur actuelle de 700 000 euros, il est devenu un élément clé de son équipe. Son absence lors des derniers matchs internationaux en raison d’une blessure n’a pas entaché son ascension.

Aiyegun Tosin, arrivé avec fracas en Ligue 1, connaît une saison en demi-teinte, ce qui a impacté négativement sa valeur marchande. Ayant enregistré deux buts seulement cette saison, sa cote a baissé de 500 000 euros pour atteindre désormais 3,5 millions d’euros. Sous contrat jusqu’en 2027, il perçoit un salaire annuel de 700 000 euros au FC Lorient. Tout comme lui, la nouvelle trouvaille de Gernot Rohr, Lenny Perringuel, a aussi vu sa valeur baisser. Sa côte qui était à 300.000 euros en décembre dernier est passé désormais à 200.000 euros. 

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…