Vous êtes ici :

Abdoulaye Ouzérou: la dernière étincelle des guépards à la CAN U20

Abdoulaye Ouzérou
Abdoulaye Ouzérou
Abdoulaye Ouzérou
Abdoulaye Ouzérou

Le Bénin participe à sa troisième CAN des moins de 20 ans en Egypte. Une occasion pour les guépards juniors de rééditer l’exploit de 2005, dix ans après. A l’époque, les béninois avaient atteint les demi-finales. Mais le palmarès de ces derniers n’a pas été un long fleuve tranquille pour autant dans cette compétition.

Dans toute son histoire, le Bénin n’apparaît pas comme une nation férue de l’organisation des compétitions internationales. Mais il y a quand même un événement qui a retenu l’attention et qui continue de peser sur la balance.  Contre toute attente, ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest a abrité la CAN U20 pour sa première participation en 2005.  Un premier coup qui s’est soldé par une médaille de bronze historique.

La dernière empreinte

Les guépards, autrefois appelés écureuils, avaient accroché les marocains par un nul 1-1 pour l’emporter aux tirs au but (5-3). Cette performance reste la plus aboutie du Bénin dans une compétition de la CAF. Mais elle est aussi la dernière qui a vu la jeune formation des guépards faire trembler les filets dans la CAN junior. Le dernier en date remonte au 29 juillet 2005. Son auteur : Abdoulaye Ouzerou. C’est le nom qui revient sur le tableau d’affichage comme dernier buteur béninois dans ce tournoi. Pour la petite histoire, l’équipe junior béninoise n’a inscrit le moindre but dans la campagne de 2013 en Algérie.

Des buteurs sur toutes les lignes

L’ancien attaquant des Buffles de Borgou est le dernier buteur des béninois mais il n’était pas le seul en 2005. L’aventure à domicile était non seulement riche en émotions mais elle était caractérisée par un festival de buts.  44 buts inscrits en 10 rencontres dont 9 marqués par les jeunes béninois. Douchés d’entrée (3-0) par une équipe Nigériane portée par un certain John Obi Mikel, les écureuils d’alors étaient revenus en force. Lors de la deuxième journée, Abdoulaye Ouzérou et ses coéquipiers avaient fait une démonstration (4-1) sur la Côte d’Ivoire. L’attaquant Gariga Abou Maiga avec un doublé, les milieux de terrain Coffi Agbessi et Mathieu Adeniyi étaient les véritables  artisans de cette prouesse. 

Au cours de la troisième journée, le Bénin a failli réaliser un come-back précieux mais le Mali a remis les pendules à l’heure (3-3). Ce match épique avait porté la signature de Romuald Boco (milieu de terrain), Bachirou Osseni (milieu de terrain) et Razack Omotoyossi (attaquant) pour les béninois. 

En demi-finale, Gariga Abou Maiga a ouvert le score contre l’Egypte avant l’égalisation de Islam Adel. S’en est suivi, le but d’Abdoulaye Ouzérou face au Maroc lors du match de classement. L’ancien attaquant des Requins de l’Atlantique, Maiga, avec ses trois réalisations, est jusque-là le meilleur buteur du Bénin à la CAN U20.

Pour cette campagne, la bande à Mathias Deguenon aura à cœur de soigner les statistiques de la formation béninoise. En plus de lutter pour le sprint final, les guépards juniors jouent une deuxième qualification au mondial après l’épisode hollandais. Sur le sol egyptien, le Bénin défie la Gambie, la Tunisie et la Zambie dans le groupe C à Alexandrie. 

Votre bulletin d’informations…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…