Vous êtes ici :

Les dessous de la performance historique de Noélie Yarigo à Glasgow

Noélie yarigo avec sa médaille de bronze
Noélie yarigo avec sa médaille de bronze
Noélie yarigo avec sa médaille de bronze
Noélie yarigo avec sa médaille de bronze

Noélie Yarigo, après avoir remporté la médaille de bronze tant convoitée aux Mondiaux d’Athlétisme en salle de Glasgow, a tenu à partager les coulisses de son succès. C’était au cours de la conférence de presse qui a eu lieu ce jour. Au cœur de son récit, qu’une figure émerge : son nouveau coach, Valentin Anghel.

« Mon nouveau coach Valentin Anghel, ce n’est pas que mon coach, il est tout pour moi aujourd’hui », a déclaré Yarigo lors de sa conférence de presse. « Il est comme un frère, comme un père, c’est aussi mon psychologue.»

Noélie Yarigo a levé le voile sur les circonstances qui l’ont conduite à se tourner vers Anghel après une période de doutes et d’incertitudes avec son ancien entraîneur. « Mon ancien coach s’est déplacé au Kenya et ça m’a coûté trop cher de faire les allers et retours pour aller m’entraîner au Kenya parce que mon budget ne me permettait pas de faire ça », a-t-elle expliqué.

C’est ainsi que Valentin Anghel est entré en scène, apportant avec lui non seulement une expertise technique, mais aussi un soutien moral et émotionnel crucial. Yarigo se souvient du premier jour où elle l’a rencontré pour lui demander de rejoindre son groupe d’entraînement. Sa première question : « Pour être honnête, est-ce que je peux encore progresser ? » La réponse d’Anghel fut une source d’inspiration : un livre rempli d’exemples d’athlètes femmes plus âgées ayant réalisé des performances incroyables.

« Il m’a motivée chaque fois et m’a dit que je pouvais réussir. Il a toujours été là même quand ça n’allait pas », a ajouté Yarigo. « C’est ce qui m’a vraiment permis de changer mon mental et de savoir que je pouvais affronter toutes les situations pour pouvoir réussir. » 

Le partenariat entre Yarigo et Anghel s’est avéré être une alchimie parfaite. En seulement deux ans, Anghel a réussi à ramener Yarigo à son meilleur niveau, dépassant même ses propres attentes en explosant son record personnel. Et le résultat est là pour le prouver : une médaille de bronze historique aux Mondiaux d’Athlétisme en salle de Glasgow. 

Ainsi, derrière chaque grand succès se cache souvent une équipe dévouée et un entraîneur inspirant. Pour Noélie Yarigo, Valentin Anghel a été le catalyseur de sa réussite, prouvant que le changement peut parfois être le moteur nécessaire pour atteindre de nouveaux sommets dans le sport. 

Votre bulletin d’informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…