Vous êtes ici :

Guépards version Gernot Rohr : vers un possible changement (Analyse Partie I)

L’équipe du Bénin a une double confrontation cruciale à jouer face au Rwanda dans le cadre des éliminatoires de la prochaine CAN. Et cette échéance cruciale est aussi synonyme des débuts de Gernot Rohr à la tête des Guépards. Plusieurs questions taraudent l’esprit du public quant à la vision du nouveau sélectionneur pour cette équipe. Des préoccupations pour lesquelles Koudenvoi donne un début de réponse.

L’on est en droit de se poser plusieurs questions avant le baptême de feu de Gernot Rohr. Quels sont les joueurs qu’il veut utiliser ? Quel est son système de jeu ? Quel est son plan pour battre le Rwanda ? Avant de trouver des réponses à ces différentes questions, une chose semble claire. L’ère Gernot Rohr sonne comme un changement, mais pas de l’environnement autour de la sélection. Koudenvoi a d’ailleurs abordé ce sujet la semaine dernière. Mais en ce qui concerne le groupe en lui-même, des choses vont probablement bouger. À commencer par les hommes à chaque poste.

D’une manière ou d’une autre, nous assistons petit à petit à une nouvelle ère en équipe nationale. Certains joueurs prennent plus de place, il est temps pour d’autres de laisser. Par conséquent, il y aura du renouvellement dans certains secteurs de jeu. Pas forcément en défense qui est assez fournie et où il n’y a pas forcément beaucoup d’arrivants qui frappent à la porte. Et malgré les failles qu’il peut y avoir, ça reste le compartiment le plus fiable de la sélection. Du renouvellement, on en a par contre besoin au poste de gardien de but. Cependant, le Bénin ne dispose pas de solution de rechange. Et c’est assez inquiétant pour l’avenir. Mais dans les secteurs restants, il y aura une révolution. 

D’abord dans l’entrejeu, le tendon d’Achille de l’équipe nationale. Des joueurs y sont installés depuis plusieurs années, pour le meilleur et pour le pire, et ont surtout passé leur prime. On pense surtout à des joueurs comme Jordan Adéoti, Sessi d’Almeida et le capitaine historique Stéphane Sessegnon. Le milieu a donc besoin d’un lifting, et ça tombe bien, il y a enfin de nouvelles alternatives. Déjà, l’incorporation progressive de Matéo Ahlinvi vers la fin de l’ère Dussuyer a apporté un vent de fraîcheur. Mais un seul réajustement ne suffit pas. Rodrigue Kossi commençait également à faire son trou, mais il n’est pas de ce rassemblement. Junior Olaïtan qui, lors de ses premiers matchs a montré de bonnes choses sur les entrées en jeu, a depuis changé de dimension. Mais à défaut de jouer milieu, il peut évoluer un cran plus haut. Ce sur quoi on reviendra tout à l’heure. Les tours jumelles du milieu de l’équipe U20, Dodo Dokou et Imourane Hassane sont également dans les parages. 

En attaque, il faut aussi un vent nouveau, notamment sur les côtés. Ceux-ci ont été longtemps animés par David Djigla à gauche et Jodel Dossou à droite. David Djigla a longtemps été indéboulonnable à gauche, pour le meilleur et pour le pire également, et ce malgré ses déboires en club. Mais il est à présent difficile d’imaginer un retour du produit de « Onze Créateurs » en sélection. Mais pour marquer de manière significative le changement, il faut installer quelqu’un à ce poste. Et c’est là que Junior Olaitan entre en jeu. Milieu offensif, il peut également assurer ce rôle. À droite, on a Jodel Dossou qui durant un moment, a été l’arme offensive numéro 1 de l’équipe. Mais le joueur de Sochaux est loin de son niveau d’il y a deux saisons. Cependant, il a un statut en sélection, et ce n’est pas simple de fermer les yeux là-dessus. Il est toujours un cadre et un des plus anciens de la sélection. En face, il y a un joueur qui est très en forme en club qui peut lui piquer sa place. Il s’agit de Tosin Aiyegun. Continuer avec les anciens, intégrer les nouveaux, donner plus de responsabilités à certains ou alors faire collaborer tout le monde ; pour trouver le juste milieu, il faut trouver le bon dispositif. Une problématique que nous allons aborder demain dans la partie II. 

Votre bulletin d’informations…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…