Vous êtes ici :

Le match de Junior Olaitan passé à la loupe (Analyse tactique)

olaitan junior, steve mounié et tosin aiyegun
olaitan
olaitan junior, steve mounié et tosin aiyegun
olaitan

C’est sur un score nul 1-1 que se sont quittés Béninois et Rwandais. Un résultat qui ne fait qu’agrandir l’importance du match retour lundi prochain. Ce match a surtout été l’occasion de suivre un joueur, côté béninois. Sa prestation est passée au peigne fin par Koudenvoi. 

C’était un des joueurs attendus avant ce match. Performant en club, il était un des joueurs par lesquels le salut pouvait venir. Le joueur du Chamois Niortais a été dans diverses postures durant la rencontre.

Entame en mode diesel

Il est important de garder une chose à l’esprit. Durant la conférence de presse la veille du match, Gernot Rohr avait déclaré qu’il comptait donner plus de responsabilités à Junior Olaitan dans le jeu. Et c’est ce qu’il a fait. Le rôle donné au joueur de Niort était assez complexe. La tâche qu’il devait assurer était dans un premier temps défensive. Dans le 5-3-2, il est censé avant tout boucher les espaces du milieu avant de pouvoir se projeter sur les phases offensives. Mais de nature un joueur offensif et créatif, il a manqué de spontanéité sur certaines phases sans ballon. Son manque d’aptitude et de technique défensive a coûté cher sur le début de l’action menant au but. À l’image de l’équipe, il a mis un peu de temps à entrer dans sa rencontre et assimiler les consignes tactiques de Gernot Rohr. Mais l’ensemble de prestation de Junior Olaitan est loin d’être mauvais. Le joueur a fait preuve de combativité et a montré beaucoup de bonne volonté. Et le temps fort des Guépards a coïncidé avec son réveil.

La montée en puissance

Mené au score, le Bénin est obligé de réagir et se lance à l’attaque. Olaitan est légèrement repositionné plus haut. Le schéma passe en 3-4-1-2 lorsque l’équipe a le ballon. Le joueur de Niort est donc en pointe haute au milieu, axial à présent vu que Imourane Hassane et David Kiki sont plus haut pour occuper l’espace sur les côtés. Le joueur touche plus de ballons, même étant au cœur du jeu, son impact n’est pas encore total. Le Bénin mise beaucoup plus sur des attaques placées et donc, les transitions rapides ne passent pas toujours par l’axe. L’ancien d’Ayema prend de plus en plus confiance et s’excentre de plus en plus à droite où une présence offensive se fait ressentir. Cependant, il est de temps en temps dans le dilemme, car s’éloigner du milieu expose Imourane Hassane à droite en cas de perte de balle. Une des consignes reçues par Olaitan est aussi de couvrir les montées du joueur de Loto-Popo. Toutefois, Junior Olaitan a su créer quelque chose à chaque fois qu’il a dézoné pour glisser dans le half-space, à droite. Il faut aussi souligner qu’au fil de la rencontre, ses interventions défensives ont été plus maîtrisées. En deuxième mi-temps, il aurait pu valider complètement sa montée s’il avait concrétisé son occasion. Son changement est plus dû au fait que Gernot Rohr recherchait à ce moment d’autres profils en fonction de l’évolution du match.

Des leçons pour l’avenir 

Ce sont ces types de matchs qui font progresser un jeune joueur. Jusqu’ici, Junior Olaitan était un joker de luxe en sélection. Mais sa saison en club lui a permis d’acquérir un nouveau statut. Il a été promu à une place de titulaire et se retrouve à jouer directement un match à grands enjeux. D’un autre côté, le nouveau coach lui donne un rôle clé et de grandes responsabilités, malgré son jeune âge. Des consignes tactiques qui demandent beaucoup de qualités techniques et de l’intelligence de jeu. Junior Olaïtan a de grandes chances de passer un step sous Gernot Rohr. Le franco-allemand a de l’expérience, des idées de jeu et peut-être le management aussi pour amener les joueurs à comprendre ce qu’il attend d’eux.

Votre bulletin d’informations…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Votre bulletin d’informations…